Le Cousu GoodyearLe Cousu GoodyearLe Cousu Goodyear

LE COUSU GOODYEAR

 
  • La technique du ‘Cousu Goodyear’  est la discipline reine dans la fabrication de chaussures. Ce montage de chaussures fut inventé aux Etats-Unis à la fin du XIX Siècle, par Charles Goodyear Junior.  A cette époque, les plus grandes marques de chaussures de luxe pour hommes, anglaises et françaises pour l’essentiel, sont fascinées par la renommée de ce nouveau procédé révolutionnaire. Beaucoup firent le voyage jusqu’aux Amériques pour être formées par les maitres bottiers Américains. Depuis, le ‘cousu Goodyear’ est resté inégalé et le restera certainement.
  • Dans le but d’obtenir une résistance absolue au fil du temps, le procédé ‘Cousu Goodyear’ permet au corps de la chaussure de tenir plus longtemps et de devenir plus résistant. Cette technique, caractéristique des chaussures haut de gamme répond aux attentes des plus exigeants : matériaux de haute qualité, parfaitement piquées avec une précision minutieuse, offrant une grande durabilité, un plus grand confort et une facilité de ressemelage qui prolonge leur durée de vie. 

TECHNIQUE

Une chaussure cousue « Goodyear » est constituée de deux coutures :

  • La première couture dite Goodyear assemble en une seule couture, la tige, la première et la trépointe.
  • La deuxième couture dite « petits points » assemble la trépointe à la semelle d’usure.
 
Cousu Goodyear par Mario Bertulli
 

Dans le langage courant ‘cousu Goodyear’ est synonyme de chaussures de luxe anglaises pour hommes.

Cette construction est donc extrêmement durable.

Près de 200 étapes sont nécessaires pour réaliser une chaussure Mario Bertulli Cousu Goodyear. Les chaussures Mario BERTULLI 'cousu Goodyear' sont conçues pour être parfaitement chaussantes et morphologiquement adaptées à la ligne de vos pieds. L’avantage de cette technique est d’offrir très rapidement un très grand confort.

 

La coupe des différentes parties de la chaussure (tige, doublure, semelle, première etc...) est intégralement effectuée à la main. Quant aux autres étapes d'assemblage et de couture, elles nécessitent une alternance d'interventions manuelles et de soutien industriel.

 

Cousu Goodyear - Mario Bertulli

Cousu Goodyear - fabrication artisanale

Autre particularité, le pied repose sur une première en cuir, elle-même posée sur un remplissage en liège naturel. Le liège naturel permet une bonne respirabilité et prend petit à petit l’empreinte de votre pied, jusqu’à rendre votre soulier quasi sur mesure. Une fois cette empreinte réalisée, vous ne pourrez plus vous passer de vos chaussures.

Ainsi, une fois la semelle usée, il est aisé de remplacer cette semelle et de réaliser une nouvelle couture petits points, sans mettre en danger le reste de la construction : le ressemelage se fait sans aucune altération de la tige.

Le cousu Goodyear ne se déforme pas, assure un excellent maintien du pied et une protection maximale contre les intempéries. Ce type de chaussures est conçu pour durer de longues années.

 

LEXIQUE

Couture Goodyear : Couture invisible qui assemble la tige, la première et la trépointe. 

Couture point à point : Couture qui assemble la semelle à la trépointe

Première (de montage) : Découpe de cuir sur laquelle le pied repose dans la chaussure. Le cuir tanné spécialement pour cet usage est moins dur que le cuir à semelle ; le pied y façonne facilement son empreinte.

Remplissage : Garnissage de liège, matière absorbante destinée à combler le vide entre la première et la semelle. Il isole le pied du sol et l’aide à façonner son empreinte sur la première.

Tige : Ensemble de levées de peaux assemblées par des coutures et formant la partie supérieure de la chaussure. C’est la partie supérieure du soulier

Trépointe : Bande de cuir souple, profilée, de quelques millimètres d’épaisseur, située au-dessus de la semelle, autour de la chaussure. Elle permet de solidariser la tige et la semelle à la première de montage.